La prochaine séance du séminaire du CR2P aura lieu le mercredi 13 octobre, de 13h à 14h, à l’amphithéâtre d'Anatomie comparée et de Paléontologie.

Aixa Tosal (Université de Barcelone)

Prise en compte de la taphonomie dans les reconstitutions paléoenvironnementales et paléoclimatiques : cas de la transition Eocène-Oligocène du Bassin de l‘Èbre (NE Espagne)

La transition Éocène-Oligocène est caractérisée par un bouleversement climatique global. La diminution de la température, le renforcement de la saisonnalité et la présence d’une sécheresse marquée ont sensiblement affecté la flore européenne. Au cours de l’Oligocène en Europe centrale et septentrionale apparait une flore adaptée aux basses températures comme les érables, les platanes, les chênes ou les bouleaux. Dans le sud de l'Europe, au contraire, la flore tropicale typique de toute l’Europe pendant l’Éocène (avec la famille des Lauraceae notamment) persiste, et des plantes xériques, adaptées à la sécheresse (Fabales, par exemple) dominent les écosystèmes. Ce changement floristique est évident dans certaines localités paléobotaniques européennes. Cependant, aucun changement significatif de la paléobiodiversité n'est observé entre les deux localités du bassin de l'Èbre (NE de l'Espagne) qui comprennent la transition Éocène-Oligocène. Ces résultats inattendus seraient dus à 1) des biais taxonomiques liés à la méthodologie suivie pendant la collecte des restes végétaux fossiles ; 2) des biais taphonomiques des ensembles floristiques et ; 3) des cycles climatiques de haute fréquence qui auraient masqué la tendance générale à la fois climatique et floristique de la transition Éocène-Oligocène.

Published on: 17/02/2023 16:24 - Updated on: 17/02/2023 16:24